Coupable Nécessaire

On n´affronte pas un problème aussi énorme que l´assassinat d´un préfet en fabriquant un coupable nécessaire, en produisant un bouc émissaire dont l´exécution judiciaire donnera le sentiment que justice a été rendue et l´honneur de l´Etat réhabilité.

Les méthodes employées sont hors normes puisque l´affaire l´est aussi…

A vous de juger : on écarte sans plus aucune retenue tout élément contraire à la thèse de la culpabilité, on humilie à la barre ou sur la place publique quiconque osera émettre ne serait-ce qu´un doute, n´hésitant pas à jeter l´opprobre sur les serviteurs de la Nation, on piétine les procédures pénales et les grands principes, on nie les évidences à propos d´une enquête dont on sait à présent qu´elle est non seulement bâclée mais aussi qu´elle a volontairement écarté des pistes pour n´en valider qu´une, dans l´urgence, celle basée sur un scénario construit il y a 10 ans…

Comme au tout début de l´enquête, on continue à jeter en pâture à la presse, des noms savamment distillés dans le seul but de manipuler l´opinion publique qui, refuse désormais ces basses manoeuvres:d´ailleurs la presse nationale et internationale ne s´y sont pas trompées, elles condamnent très sévèrement les autorités judiciaires.

Derrière ces pratiques écoeurantes qui suent la mauvaise foi, le mensonge et finalement la volonté farouche de condamner à n´importe quel prix, il y a un homme, innocent, de moins en moins seul, dans son combat pour que justice lui soit rendue…

Une Démocratie se réclamant de la Patrie des Droits de l´Homme peut-elle s´exonérer des Fondements de sa Justice?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *