La parole de Renaud… au parloir.

Si certains avaient des doutes, qu’ils se taisent maintenant. Renaud a tenu parole en venant rendre visite, ce vendredi 20 mai 2016, à Yvan. Un parloir d’une heure trente cet après-midi à la centrale d’Arles au cours duquel Renaud et Yvan ont pu faire connaissance.
Le Comité de Soutien à Yvan Colonna tient à remercier le chanteur engagé dans la lutte contre l’injustice, et vous assure personnellement à vous, Renaud, que vous avez su donner un nouveau sourire et comme un nouvel espoir à Yvan. Parce qu’un appui comme le vôtre peut réellement changer des mentalités et ouvrir des yeux sur un combat à mener. En écrivant et en chantant, vous souhaitez ainsi « toucher les gens » ? La partie sera encore longue. Mais ce soir soyez certain, Renaud, que ces quelques mots et ces regards échangés entre les quatre murs de cette pièce trop étroite, fermée par de lourdes portes, ont eu, dans cet espace temps, un petit goût sucré de liberté.

14 commentaires sur “La parole de Renaud… au parloir.

  1. Ben oui, je fais pourtant partie du comité de soutien depuis longtemps et pourtant moi j’avais des doutes, je le reconnais, je ne m’en suis pas cachée, et c’est mon droit, et c’est pas pour çà que je vais me taire. J’ai toujours été honnête et claire dans mes idées. Tout le monde a le droit de se tromper sans pour autant se voir ordonner de se taire. Alors voilà, désolée Renaud d’avoir douté et merci pour ton implication, pour ton temps accordé à Yvan pour ce parloir, en espérant qu’il y en aura d’autres.

  2. Quelle belle personne ce Renaud, oui, nous membres du CSYC lui disons merci et pour le lui dire modestement le 29 octobre, nous serons à son concert à Paris.

    1. je crois que l’on peut dire merci aussi à d’autres personnes qui le visitent très souvent, et nous rendent service en portant nos kdos à Yvan, et si l’on pouvait tous obtenir des parloirs, si nous étions plus proches géographiquement, nous irions nombreux, ce n’est pas un exploit un parloir c’est une question de solidarité.

  3. Saetta ! si j’étais obéissante, je me tairais.
    J’avoue ! j’avoue tout ! et je revendique mes doutes. Je ne doute pas assez. Je suis si naïve de nature !
    Renaud soutient Yvan. Renaud est venu à Carghjèse. Renaud est allé voir Yvan.
    Il a bien fait. L’essentiel demeure Yvan. et ce que le chanteur Renaud a fait et fera, ne masque pas le petit côté  » pub  » d’un artiste qui a bâti tout son style autour de la provocation.
    Et puis, cela ne me fait pas oublier la multitude d’indifférents, de silencieux voire carrément d’hostiles qui me navre et me peine. non, je n’ai jamais lu Charlie Hebdo et ne le lirai pas. non, je n’irai pas à Paris.

  4. Un chanteur engagé et sincère , qui tiens parole chose rare dans ce monde de plus en plus individualiste .Merci à Renaud et soutien à Yvan.

  5. Membre du Comité de longue date, tout comme Alizia, je suis choqué par ce texte désobligeant à double titre. D’abord, en ce qu’il intime l’ordre de se taire à ceux dont l’attachement à la défense d’Yvan ne peut être mis en doute mais qui, pour autant, n’ont pas vu en Renaud le Chevalier Blanc, le Messie. U troppu stroppia, dit-on chez nous, en toute chose l’excès est nuisible.
    Désobligeant ensuite parce que, comme j’ai eu l’occasion de l’évoquer avec Jean Hugues ou Christine entre autres, si au fil du temps, “les mentalités ont changé“, ça n’est pas d’aujourd’hui.
    Lors du premier procès, les blogs et les commentaires d’internautes étaient majoritairement violents, injurieux et condamnaient Yvan sans appel. Lors des distributions de tracts, il s’en est parfois fallu de peu (je l’ai vécu) qu’il faille en venir aux mains pour défendre certains d’entre nous agressés par des excités hostiles à Yvan.
    Peu à peu, le regard de l’opinion publique a évolué. Jusqu’à ce qu’aujourd’hui, l’idée qu’Yvan a été victime d’une scandaleuse injustice soit plus largement répandue.
    Cette évolution a été le fruit du travail incessant de tous ceux, connus ou anonymes qui, chacun selon ses moyens, se sont évertués à expliquer, convaincre, plaider, dénoncer les mensonges des enquêtes, les errements des procès. Les avocats, la famille Colonna, d’abord. La FIDH. Des personnages publics, ensuite qui se sont montrés aux divers procès : Monseigneur Gaillot, Bernard Lavilliers, Eric Cantona, Daniel Herrero, Patrizia Poli, Patrizia Gattacecca… et qui pour certains d’entre eux se sont maintes fois manifestés ouvertement dans les media tels Guy Bedos ou Yves Duteil dans sa remarquable préface à “ Dreyfus et Colonna – Lettre ouverte à François Hollande “ de Gérard Amaté. Et bien sûr l’Arcusgi ou Canta u Populu Corsu qui jusque dans leurs concerts parisiens ont fermement dénoncé ce “procès de la honte“ comme le nommait un édito d’Yves Thréard du Figaro en février 2009. Enfin, ceux d’entre nous qui sans relâche ont bataillé de blogs en commentaires et lettres aux media et aux responsables politiques et qui persistent chaque fois que l’affaire d’Yvan est évoquée.
    Alors, si aujourd’hui, après tant d’autres, Renaud s’est décidé à se joindre à nous, tant mieux, une pierre de plus à l’édifice ne peut que le rendre plus solide encore. Mais au passage, félicitons-nous de ce que tous ceux qui l’ont précédé pendant toutes ces années dans ce combat pour la justice n’aient pas été de ceux que l’on fait taire.
    Amicizia à tutte è tutti è rezistenza più che mai.

    1. Grand merci Niellu Lecca pour ce beau texte qui traduit bien mon ressenti, mais je n’aurais pas su trouver les mots pour le dire. Merci pour votre hommage à toutes ces personnes qui sont là depuis bien longtemps, dans cette triste affaire c’est « tous pour un, pour Yvan, ET ENSEMBLE ».

  6. Rien à rajouter à votre commentaire, je partage à 100 % votre point de vue. Comme dit Alizia, merci de l’exprimer aussi clairement, je ne comprends pas pourquoi on focalise à ce point sur un soutien particulier, si respectable soit-il. Quant à ordonner aux gens de se taire… Ne sommes-nous pas justement sur ce site, entre autres choses, pour dire notre révolte face à la privation abusive de liberté ? Il est plutôt malvenu d’imposer le silence aux personnes d’un avis différent de la majorité dans ce contexte… Merci à tous ceux qui dans l’ombre, avec humilité et obstination depuis des années, œuvrent sans relâche pour tenter de faire triompher la vérité.

  7. 11 jours après la parution du message  » La parole de Renaud au parloir « , message qui se termine par le mot  » liberté » – un clic nous ouvre You Tube  » Renaud la ballade nord irlandaise » ( beau chant ) mais dois-je rappeler que nous somme sur le site d’Yvan ?
    Puis-je demander :
    – qui signe ce message ?
    – serait-il possible de modifier le passage  » qu’ils se taisent maintenant » ?
    Mon soutien à Yvan.

    1. Cet article a été rédigé par une amie d ‘Yvan, qui a assisté au parloir en compagnie de Renaud.
      En aucun cas cet écrit se voulait offensant ou désobligeant; la phrase qui a fait polémique,  » qu ils se taisent maintenant »
      était une réponse à certains écrits dans la presse qui mettaient en doute l engagement du chanteur et la sincérité de son soutien pour
      Yvan. Pour avoir moi même été présente lors de ce parloir, je peux témoigner de l intensité de ces 90mn qui ont apporté un petit moment
      « d évasion » à Yvan. Je regrette sincèrement si des mots ont pu blesser certains d entre vous et si vous le souhaitez après cette mise au point,
      nous pouvons retirer la phrase objet de discorde. Il est évident que le soutien de chacun d entre vous est important, chaque lettre, chaque visite,
      (pour ceux qui le peuvent), chaque manifestation quelle qu elle soit. Anonyme ou « people » .

    2. Cet article a été rédigé par une amie d ‘Yvan, qui a assisté au parloir en compagnie de Renaud.
      En aucun cas cet écrit se voulait offensant ou désobligeant; la phrase qui a fait polémique,  » qu ils se taisent maintenant »
      était une réponse à certains écrits dans la presse qui mettaient en doute l engagement du chanteur et la sincérité de son soutien pour
      Yvan. Pour avoir moi même été présente lors de ce parloir, je peux témoigner de l intensité de ces 90mn qui ont apporté un petit moment
      « d évasion » à Yvan. Je regrette sincèrement si des mots ont pu blesser certains d entre vous et si vous le souhaitez après cette mise au point,
      nous pouvons retirer la phrase objet de discorde. Il est évident que le soutien de chacun d entre vous est important, chaque lettre, chaque visite,
      (pour ceux qui le peuvent), chaque manifestation quelle qu elle soit. Anonyme ou « people » .

      1. Merci Marie Ange de ton explication très claire, je ne doute pas que ce moment ait été pour Yvan un grand moment de bonheur, une bouffée d’oxygène, et le soutien de « people » que l’on présente comme sincère aura sans doute plus de poids que ma petite participation. Pour moi la phrase peut bien rester puisque ce qui est dit est dit, les écrits restent, et si vraiment çà ne s’adressait qu’à la presse, alors « l’amie d’Yvan », dont le nom est à côté de l’article, je connais, aurait dû le préciser.
        Mais l’important étant Yvan, restons en là, le principal ait qu’il ait été heureux de cette visite, qu’elle lui ait apporté comme tu dis « un petit moment d’évasion » et souhaitons lui qu’il y en ait d’autres.

      2. Il eût été en effet judicieux de préciser que ces propos s’adressaient à une certaine presse, voire à laquelle, la quasi totalité d’entre elle n’ayant fait que témoigner de l’intervention de Renaud, quand elle n’en faisait pas l’éloge…

  8. Je suis entièrement d’accord avec le texte de Niellu Leca, et une fois de plus merci à lui de l’avoir si bien dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *