Macron: l’assassinat du préfet Érignac «ne se justifie pas, ne se plaide pas»

Certains meurtres sont donc justifiables et susceptibles d être plaidés, d’autres non.

Mr Macron va-t-il proposer une réforme du code du code pénal et insérer une hierarchie de valeurs des vies humaines…

Une réforme de la Convention de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, laquelle en son article 6 dispose que :

« Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal indépendant et impartial, établi par la loi, qui décidera, soit des contestations sur ses droits et obligations de caractère civil, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle…. »

Ci joint la lettre du batonnier  de  Bastia en réaction aux propos du président de la république

2 réflexions sur « Macron: l’assassinat du préfet Érignac «ne se justifie pas, ne se plaide pas» »

  1. Triste journée que ce 6 février 2018. Triste pour Yvan et sa famille, triste pour nos élus, triste pour la Corse.
    Je n’ai pas aimé l’attitude de Mr Macron.
    Je n’ai pas aimé l’attitude de Mme Erignac et de ses enfants.
    Je n’ai pas aimé les paroles vengeresses de ces gens-là.
    C’est la Justice qui, une fois encore, a été bafouée.

  2. Si l assassinat du préfet ne se plaide pas alors pourquoi ces parodies de justice et ces procés dont les verdicts étaient finalements déja courrus d avance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *