Pétition pour la liberté d’Yvan Colonna

Bonjour, le Comité de soutien lance une pétition que vous retrouverez ici.

Alors que l’Etat refusait de lui lever son statut de DPS, Détenu Particulièrement Surveillé, Yvan Colonna a été agressé le mercredi 2 mars au sein même de la maison centrale d’Arles. La levée de ce statut aurait permis son transfert à la prison de Borgo, en Corse, pour un rapprochement familial. En application du droit commun.

L’état à une responsabilité dans cette affaire, la levée du DPS ne suffit plus.

Il faut libérer Yvan Colonna.

4 commentaires sur “Pétition pour la liberté d’Yvan Colonna

  1. Bonjour chers amis corses
    Bien entendu Mr colonna aurait dû être transféré depuis bien longtemps en corse
    Mais juste une remarque il a été agressé par qui et pourquoi …c est peut être aussi un autre sujet
    Tout notre soutien

    1. Pierre, il a été agresse par un autre détenu qui lui était salarié auxiliaire affecté au ménage et sur son temps de travail d’après ce que j’ai compris.
      La question est qui est responsable des détenus auxiliaires sur leur temps de travail ?
      Un protocole spécifique existe-t-il ?
      Le DUERP de l’administration pénitentiaire qui évalue les risques professionnels des salairies s’applique t il par extension aux salariés détenus ?
      En tant que pré entier je me
      Pose la question en matière de risques !

  2. Après l’incarcération d’un homme sans preuve et des expertises qui dénoncent que mr Colonna n’a pas pu tuer mr Erignac car à l’étude balistique et l’emplacement de la balle cela rend le meurtre impossible pour Yvan Colonna, l’état le sait ! Comme le droit commun le prévoit il aurait dû ainsi que les 2 autres inculpés être emprisonné en Corse, et mieux que ça il est quasiment assassiné par un terroriste sous les caméras de la prison sans que personne ne bouge !!!!! Est-ce le signe que la justice ne s’applique pas pour les habitants du département corse ??? C’est scandaleux et l’état doit agir très rapidement et soutenir sa famille.

  3. Ce qui arrive est terrible, je suis né sur le continent, mais épris de justice et de liberté, et c’est pour cela que j’ai adhéré très vite au comité de soutien pour Yvan et participé activement à la récolte de signatures lors de la première pétition.
    Il n’existe pas de mots pour qualifier la fin tragique d’Yvan. Un procès d’exception, des condamnations sans preuves matérielles, un classement spécifique en tant qu’emprisonné, j’espère qu’un jour la vérité éclatera.
    J’apporte mon soutien encore une fois à la famille et à ses amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *