Victime de la Raison d’Etat

Madame, Monsieur, cari amichi, 

   Malgré la démonstration du caractère exclusivement à charge de l´instruction et des pressions scandaleuses éxercées par le pouvoir exécutif sur le pouvoir judiciaire.

   Malgré l´absence totale de preuves ou d´indices matériels, et des dépositions de témoins oculaires de la scène du crime, qui innocentent Yvan Colonna, malgré les témoignages non démentis, établissant l´impossibilité matérielle qu´Yvan ait participé aux faits qui lui sont reprochés.

Continuer la lecture de « Victime de la Raison d’Etat »

A Lettera d’Yvan

« FACE QUASI DICIOTTU MESI CH´EIU MI NE SO ANDATTU DA CASA MEIA. DIPOI, SO SENZA NUTIZIA DI I MEI E ELLI, DI ME. SE MI SPRIMU OGHJE, GHJE PER RISPONDE A L´ACCUSE CHI SO PURTATE CONTRU A ME. PA PRINCIPIA, TENGU A RIAFFIRMA CHI PA CIO CHI TOCCA A A VIULENZA PULITICA IN CORSICA, AGHJU SEMPRE DIFESU A LISTESSA PUSIZIONE : PA ME, SO ATTI DI RESISTENZA DI PETTU A UNA PULITICA DI NEGAZIONE DI U NOSTRU POPULU E DI I SO DIRITTI. STA PUSIZIONE, A DIFENDERAGHJU FIN´CH´UN SARA SULUZIUNATU U PRUBLEMA PULITICU CORSU. SULAMENTU, UN DA A NIMU U DIRITTU DI GHJUDICAMI E DI CUNDANAMI CUME HE STATA FATTA SINA A AVA PARCHE EIU NEGU CU FORZA I FATTI CHI MI SO RIMPRUVERATU IND´E L´AFFARE DI « PETRUSELLA » E « ERIGNAC ». UN´CI AGHJU MICCA PARTICIPATU ! D´APRESSU A CIO CH´AGHJU SAPIUTU, DUI MILITANTI NAZIUNALISTI INCARCERATI MI HANU MESSU IN CAUSA. DIPOI PIU DI UN ANNU, MI SI RODE UNA QUISTIONE : PARCHE ? CI SARA UNA RAGGIONE IMPURTATISSIMA, MA UN TOCCA MICCA A ME A DALLA. D´ALTRA PARTE, TENGU A DI CH´UN AGHJU BENEFIZIATU DI NISUN CUMPLICITA IN LA ME SCAPPATA. U ME TRAVAGLIU CHI MI CHJAMAVA TANDU IN MUNTAGNA M´HA PERMESSU DI FRANCALLAMI. QUANDE M´APPRUNTAVA A TURNA IN CASA MEIA, AGHJU AMPARATU CHI ERA RICIRCATU… MA DINO, DIGHJA CUNDANATU ! AGHJU TANDU DECISU DI PIGLIA RINCULU, E AGHJU FATTU BEN. U ME BABBU E I SO AMICHI SUCIALISTI UN CI SO PER NULLA. A QUELLI CHI MI DUMANDANU DI PRISENTAMI DAVANTI A A GHJUSTIZIA FRANCESA, RISPONDERAGHJU CHI SO OMU DI CUNVIZIONE E CHI STA GHJUSTIZIA CHI HA CUNDANNATU ANTONE ADAMI A 11 ANNI DI PRIGHJO PA DUI ATTENTATI, CHI HA INCARCERATU U PUVARETTU MARCELLU LORENZONI A 18 MESI CU UN CARTULARE VIOTU (E A LISTA HE LONGA), E CHI HA RICAPPIATU DOPU A MANCU DUI MESI DI PRIGHJO L´INFAME BONNET E I SO « SBIRRI » CHI AVIANU CUM´E PRUGHJETTU DI RIATTIVA L´AFFRUNTAMENTE TRA I NAZIUNALISTI, STA GHJUSTIZIA D´ECCEZZIONE A U SERVIZIU DI A SRADICHERA DI U MUVIMENTU NAZIUNALE UN LA POSSU CAUZIUNA : UN PENSU MANCU STAMPA A METTEMI IN MANU ! VOGLIU PRUFITTA DI L´OCCAZIONE CHI M´HE DATA PA FA SAPE A LA ME MOGLIA E A U ME FIGLIOLU CARI, A A ME MAMMA TANT´AMATA, A ME FAMIGLIA SANA E A TUTTI I ME AMICHI CHI SO IN BONA SALUTE E CHI U MURALE HE D´ACCIAGHJU. TENGU A RINGRAZIA TUTTI QUELLI CHI, IN CORSICA E ALTRO, M´HANU TESTIMUGNATU AIUTU E SIMPATIA. Continuer la lecture de « A Lettera d’Yvan »

Le Dossier Erignac

01Le 21 mai 1999, plusieurs personnes sont interpellées dans le cadre de l´enquête ERIGNAC. 

Yvan Colonna ne fait pas partie des personnes interpellées.

Pourtant, le 24 mai 1999, un article du journal « Le Monde » le désigne nommément, ainsi que son frère et son beau-frère, comme faisant partie du groupe à l´origine de l´assassinat du Préfet ERIGNAC : « Le groupe compte également d´autres figures qui n´ont pas été inquiétées, comme Joseph Caviglioli, gérant d´un motel à l´entrée de Cargèse, qui fut un temps au MPA et qui a rejoint depuis les rangs de Corsica Viva. Dans son entourage, on note la présence de ses deux beaux-frères, Yvan et Stéphane Colonna, tous deux fils de l´ancien député (PS) niçois Hugues Colonna, qui conseilla ces dernières années certains ministres de l´intérieur sur le dossier corse. Yvan Colonna, berger, a élevé ses enfants dans la seule langue corse avant qu´ils n´intègrent le système scolaire. Représentant la Cuncolta à Cargèse, il milite pour un nationalisme intransigeant. Stéphane Colonna, qui tient une paillote sur une plage voisine, paraît beaucoup plus modéré. Tous ces militants politiques ont été l´objet de nombreuses surveillances ces derniers mois. Les conflits entre services de police et de gendarmerie leur ont permis de le savoir et de tourner en ridicule l´action de l´Etat. L´un d´eux avait en effet découvert, sous son véhicule, deux balises Argos placés par deux services concurrents afin de suivre ses déplacements. Il les avait enlevées avant de faire le tour de son village avec ses deux trophées. 

Le Monde du 24/05/1999 – article de JACQUES FOLLOROU

Continuer la lecture de « Le Dossier Erignac »

Yvan

Compte tenu des conditions sévères de détention auxquelles il est soumis, Yvan n´a pas la possibilité de s´exprimer en dehors du contrôle des services judiciaires. Il conservera donc l´intégralité de sa parole libre pour d´autres échéances et notamment celles du procès à venir.


Avec son accord, le comité de soutien a jugé utile de vous donner à lire ici quelques éléments de son parcours personnel.


Continuer la lecture de « Yvan »